Lancer un nouveau whisky représente toujours un challenge et une nouvelle expérience. Mais quand on se réclame de l’Irlande, l’objectif devient presque impossible puisque la tradition (et donc l’imaginaire) des amateurs placent la barre très haut. Plus haut que la part des anges!

Partons de la base puisque l’entreprise qui lance ce whisky n’est autre que le leader mondial des spiritueux Diageo. Il lui manquait justement ce type d’alcool depuis la vente (il y a quelques années) de Bushmills. Après deux ans de développement en interne par la master blender Caroline Martin, ce whisky se réclame pourtant plutôt d’un certain George Roe. Pourquoi? Pour justifier l’implantation future d’une nouvelle distillerie au cœur de Dublin, à proximité de l’ancien site de production George Roe (coût du projet: 25 000 000€). Plus intéressant, l’arbre figurant sur le design de la bouteille représente le poirier présent à l’époque (dans les années 1850) dans la distillerie.

L’idée reste de proposer un whisky accessible, tant pour le portefeuille (comptez environ 35€) que pour le palais (son passage en fût de bourbon lui donne un caractère facile à boire et rond). Son accessibilité lui permet d’être savouré en apéritif ou de remplacer aisément un bourbon pour n’importe quel cocktail.

En cocktail justement, Dries Botty (finaliste et représentant belge de la World Class 2016) nous a proposé une infusion à la poire et à la vanille pour accentuer les notes obtenues par la maturation du whisky. Ajoutez-y un travail sur l’acide lactique pour créer une texture plus suave et mimer un “sour” revisité.

Ingrédients :

  • 35 ml de Roe & Co
  • ¼ de poire
  • 0,10 de gousse de vanille
  • 30 ml de lait entier
  • 50 ml de thé à la camomille (froid)
  • 15 g de sucre
  • 10 ml de jus de citron pressé
  • 8,5 ml de jus d’orange pressée

Préparation :

  1. Laissez infuser l’Irish whiskey sous vide avec la poire (pelée et coupée en morceaux) et la vanille. Laissez-les une nuit dans le cuiseur sous vide à 60°.
  2. Confectionnez avec un sirop à partir du thé et du sucre et laissez refroidir.
  3. Mélangez tous les ingrédients à l’exception du lait.
  4. Mettez le lait dans un grand verre doseur et ajoutez-y délicatement le mélange.
  5. Laissez infuser une nuit et tamisez lentement et délicatement à l’aide d’une mousseline. Réservez le tout au frais.

Ce whisky se marrie parfaitement avec plusieurs plats. Les accords sucrés-salés fonctionnent à merveille! Pour preuve: un duo poire et jambon italien. Songeons également à l’aigre-doux, aux fromages secs ou aux desserts gourmands.

Un des barmen du Cocktails at Nine (Anvers)