Lorsqu’un géant industriel nous invite pour découvrir sa vision du culinaire, nous enterrons la hache de guerre. Et mieux, Unilever a décidé d’engager des acteurs passionnés et passionnants comme diplomates pour nous convaincre.  Des produits mais aussi des êtres humains et des recettes délicieuses!

Pho : le Vietnam dans un bol

“La république populaire nous présente en effet le Pho, son plat national, une soupe parfumée à base de bouillon, servie avec des nouilles de riz et différentes épices. Le Pho est un plat à l’histoire mystérieuse, étant donné que personne ne sait réellement d’où il vient. Plusieurs théories circulent, mais si l’on en croit la rumeur la plus tenace, le Pho trouverait son origine dans un Vietnam occupé par la France et la Chine. Les nouilles de riz chinoises (‘fan’) et le pot-au-feu français auraient influencé la nature de ce repas, ainsi que son nom. Traditionnellement, on retrouve du bœuf (Pho bo) ou du poulet (Pho ga) dans le bol, mais il n’est pas interdit d’expérimenter : par exemple, le Pho chay est une variante végétarienne, on retrouve dans le Pho hai san de savoureux fruits de mer et le Pho dac est agrémenté de différentes sortes de viandes.” 

Huibrecht Berends, tombé amoureux du Vietnam, a ouvert son restaurant dans le coeur d’Anvers. Bún se focalise sur des plats populaires simples mais terriblement complexes. Son bouillon, entretenu avec amour, permet de créer des Pho succulents comme nous avons pu l’expérimenter. Pour l’occasion, le chef a utilisé des cubes de bouillon de poule Knorr: une astuce rapide qu’utilise de nombreux gourmands dans leur cuisine.

Le grand retour du Club Sandwich

“Qui ne connait pas le Club Sandwich ? Du pain grillé, des morceaux de poulet, des légumes frais, de la mayonnaise, le tout solidement fixé par un cure-dent… Un vrai classique qui nous renvoie à l’Amérique des 19e et 20e siècles, où il était servi dans des clubs huppés. Une autre théorie prétend que l’on doit ce sandwich aux ‘clubbers’ qui, en rentrant chez eux au bout de la nuit, vidaient leur frigo pour se faire un sandwich exquis.”

Gilles Draps, célèbre blogueur et épicurien flamand (jetez un œil à sa page Facebook) a vu les choses en grand. Avec la mayonnaise Hellmann’s (dont la recette traditionnelle date de 1913), plus légère et moins invasive, le cuisinier nous propose sa vision gourmande du sandwich. Pour l’accomplir: des œufs cuits en basse température, du pain fait maison, des produits frais et du pulled pork en cuisson lente. Le verdict: une tuerie atomique mais calorique.

Tacos: le Mexique à portée de main

“Rien ne représente mieux la cuisine mexicaine que les tacos, un repas simple et délicieux qui met du soleil dans votre assiette. Et cela grâce aux conquistadors espagnols qui, au 16e siècle, les ont importés chez nous à leur grand retour d’Amérique Centrale. C’est tout du moins ce que raconte la légende. D’après les historiens, le taco se réfère aux mines d’argent mexicaines du 18e siècle, où l’on disposait de la poudre à canon dans une feuille de papier pour en faire de l’explosif. Plus tard, les Mexicains auraient tout simplement reproduit ce geste dans leur alimentation… Allez savoir ! Quoi qu’il en soit, ces petites tortillas pliées déclenchent à chaque fois une explosion de saveurs.”

La matière grasse d’un plat peut changer l’entièreté du repas. Alors pour une cuisine populaire et rapide, autant miser sur une base solide et connue: une noisette de Solo. La marque a d’ailleurs lancé une plateforme sur laquelle vous pouvez consulter plus de 20.000 recettes. Merci à Bart de Roeck, qui anime un blog passionné mais veille également à équilibrer ses recettes riches en saveurs.