Kraft Heinz a bénéficié pendant longtemps de sa domination mondiale avec un produit pourtant simple: le ketchup. Si ses origines proviennent de l’Asie, n’oublions pas son ingrédient primordial: la tomate. Et pour répondre aux concurrents plus artisanaux qui respectent plus cet élément, Heinz a réagi intelligemment. Présentation au restaurant bruxellois Rouge Tomate, qui ose des associations gastronomiques avec une sauce populaire.

La nouvelle venue, sobrement baptisée “50%” poursuit en réalité une volonté concrète de la marque d’alléger ses sauces en éléments superflus. Car si le sucre et le sel masquent certains goûts (comme l’acidité) et rendent la sauce très populaire auprès des palais moins fins (comme ceux des enfants), les consommateurs réclament un équilibre plus sain et naturel. 50% de sucre et de sel en moins, donc! Principal défi: conserver le goût du ketchup et garder une bonne conservation sans ajouter d’autres produits chimiques… afin de ne pas s’éloigner de la recette originale de 1876.

Mais comment présenter une sauce connue et associée au fast-food? Avec un menu inventif et dédié!

Attaque directe avec l’utilisation d’un produit noble qui nécessite délicatesse et justesse: les huîtres. L’utilisation de citron, de fleurs aromatiques et du jus salin contenu dans la coquille permet de diluer le ketchup. L’objectif: apprécier ses notes sucrées sans masquer l’équilibre délicat de l’huître. Notons le service d’un vin blanc minéral et légèrement salin pour accentuer les saveurs du plat. Verdict: une réussite très surprenante!

Après une autre mise en bouche à la philosophie similaire (du homard dans de l’eau de tomates aux herbes et fleurs du jardin),  Alex Joseph nous propose un classique revisité. Le gaspacho de tomate s’accompagne d’une huile de basilic, d’un morceau de burratta et d’un sorbet fondant au concombre d’après une recette Heinz.

Poursuivons sur un maquereau fumé et son accompagnement de pastèque grillée, de tomates cerises et d’haricots verts. Des produits simples qui permettent d’apprécier une sauce vinaigrée ou blanche.

Pour revenir au ketchup, le restaurant Rouge Tomate l’a incorporé dans sa préparation de roulade aux poivrons pour créer un duo dynamique avec un tartare de bœuf. Frais et savoureux!

Attaquons les choses sérieuses avec un de mes plats préférés: l’hamburger. Celui-ci (en version mini) se compose de foie gras, d’une tranche de comté, d’oignons caramélisés et de la mayonnaise Heinz.

Avec ma recette personnelle à la sauce barbecue, j’attendais avec curiosité les ribs caramélisées avec un mélange de ketchup Heinz et des épices. Le résultat: une franche réussite piquante pour ne pas laisser les dégustateurs indifférents.

Terminons avec le clou du spectacle: un ketchup cake inspiré de recettes américaines. Similaire (au look mais aussi en bouche) à un carrot cake, cette pâtisserie cible donc le même public. La présence de citron permet de balancer le sucre, très présent, pour apporter une certaine fraîcheur bienvenue. De quoi conclure une dégustation étonnante et pleine de bonnes idées!