Quelques pépites résolument modernes se font les porte-drapeaux de la cuisine fusion à Bruxelles ! Au-delà d’une mode apparue dans les années 80, la cuisine fusion représente en réalité l’histoire culinaire depuis nos humbles origines. Chaque culture et chaque cuisine se mélangent en fonction des rencontres, des voyages, des immigrations. La gastronomie belge n’a pas connu de mouvement de fusion depuis un moment et la scène des restaurants à Bruxelles reste d’ailleurs plutôt triste et largement en retard sur d’autres grandes villes mondiales. Suivez néanmoins mes recommandations à découvrir :

Sanzaru

sanzaru

Maki de papaye en pickles, tartare de thon rouge au sésame et raifort

Avec un cadre élégant caché par sa discrétion, le restaurant Sanzaru représente une cuisine fusion devenue figure nationale au Pérou. Née du mélange des traditions locales et de l’apport des immigrés japonais, la cuisine Nikkei trouve son ambassadeur bruxellois au Sanzaru. Au menu : beaucoup de poissons, d’épices, de sauces aux saveurs osées, avec une carte de cocktails inscrite dans cette fusion japonaise et péruvienne. Notez aussi les excellents conseils pour choisir dans la sélection des vins et la découverte totale en prenant le menu de saison.

Old Boy

old boy

Bao aux Shiitake avec une mayo au miso et carottes fermentées

La cuisine fusion en Amérique du Nord profite d’un vent frais de jeunes chefs aux idées novatrices avec quelques ingrédients originaux : des menus moins chers, un aspect street-food rapide assumé, des vins modernes à engloutir, une communication sur les réseaux sociaux. Old Boy avait bien repéré le trou béant à Bruxelles pour ce genre de restauration. L’ouverture du Little Old Boy (préparations à emporter) et bientôt de Rambo (fast-food américain moderne) montre le succès de la formule. Au menu : de la fusion entre des plats asiatiques emblématiques et des saveurs belges comme le déjà mythique wantan frit avec une farce au boudin noir.

Crab Club

crab club

Poitrine de porc croustillante, poulpe et endives

Légère déviation dans ma liste avec ce restaurant spécialisé dans les poissons et fruits de mer. Les briques et le bois nus donnent une idée de la modernité des recettes mais pas de la complexité et de l’équilibre parfait qui se retrouve dans chaque assiette. La fusion y est plus subtile, avec les origines thaïlandaises et française du boss Yoth Ondara mais aussi par l’application minutieuse du terre et mer. Du canard avec des coques ? Oui, et avec des fruits exotiques !