Née d’une blague dans le cultissime film Dikkenek, la sauce Dallas est devenue réalité grâce à l’entreprise Brussels Ketjep. Sucrée et piquante, juste comme il faut, cette sauce Umami se marrie presque avec tout… même avec un croque-monsieur revisité au boudin et au fromage ! La preuve avec cette recette (carrément un hommage), variante “à ma sauce” d’une idée puisée dans l’excellent livre Croque a day du chef et sommelier Andy de Brouwer (Les Eleveurs, à Halle, que je recommande plus que vivement).

Ingrédients (pour une personne):

-Quatre tranches d’un bon pain (au levain)
-Un boudin (on a choisi le boudin de Liège IGP de Saucisses)
-Un fromage de Herve (au lait cru, piquant si vous l’aimez fort, de la fromagerie du Vieux Moulin)
-Du beurre
-Sauce Dallas (évidemment)

La recette:

Astuce du chef avant de commencer: je cuisine toujours mes croques dans une poêle et non dans un appareil refermable supposé fait pour. Ce conseil me vient d’un professionnel en la matière, Jean-Baptise: fondateur du food-truck Keep-on-toasting. Avec une cuisson à découvert, l’humidité s’échappe du croque pendant la cuisson, ce qui permet de ne pas le rendre trop mou et d’avoir de belles tranches croustillantes des deux côtés.

-Tranchez le boudin puis disposez les morceaux dans vos tartines, faites de même avec le fromage de Herve (ne soyez pas trop généreux, son goût puissant risquerait de trop prédominer).
-Dans une poêle, faites fondre une noix de beurre puis posez vos croques à haute-température (pas au maximum, pour ne pas prendre le risque de brûler vos tartines).
-Disposez un petit morceaux de beurre sur le dessus de vos croques avant de les retourner (quand vous trouvez la dorure à votre goût sur le côté qui cuit).
-Attendre que la dorure vous plaise. Servir, badigeonnez une couche de sauce Dallas sur le dessus. Bon appétit!